Efficacité énergétique dans l’industrie :création d’ALLICE

Une nouvelle entité baptisée ALLICE (Alliance Industrielle pour la Compétitivité et l’Efficacité Énergétique) est née. Elle a pour objectif de structurer la filière de l’efficacité énergétique dans l’industrie et d’accompagner l’innovation dans ce domaine. Cette structure d’animation indépendante est portée par 5 partenaires : le CETIAT , le CEA Liten, le Cetim, le CTCPA, et ENEA Consulting.

Le principal objectif d’ALLICE est de doper la compétitivité de la filière en accompagnant l’émergence de projets collaboratifs innovants, en faisant travailler ensemble les acteurs de l’offre et de la demande, les centres de compétences, les prescripteurs, etc. dans une approche transverse. ALLICE, au-delà d’être un véritable lieu d’échanges pour tous les acteurs concernés, a pour finalité d’être une structure d’animation indépendante, ouverte et équilibrée.

Cette nouvelle structure est portée par 5 actionnaires : le CETIAT (Centre Technique des Industries Aérauliques et Thermiques) en tant que pilote, le CEA Liten (Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Énergies nouvelles et les Nanomatériaux), le Cetim (Centre Technique des Industries Mécaniques), le CTCPA (Centre Technique de la Conservation des Produits Agricoles) et ENEA Consulting (société de conseil pour la transition énergétique, environnementale et sociale).

ALLICE, un projet fort d’accompagnement au service de l’innovation

Les objectifs fixés par ALLICE – qui est reconnue projet pilote par l’Alliance Industrie du Futur – sont en phase avec les préconisations de l’étude PIPAME (Pôle Interministériel de Prospective et d’Anticipation des Mutations Économiques) publiées le 10 octobre 2017.

Des outils ont d’ores et déjà été imaginés pour favoriser cette structure d’animation. Il s’agira principalement de proposer des actions collectives, par le biais par exemple de veille technologique, d’états de l’art et d’ateliers techniques. Outre ces actions collectives, ALLICE assurera des actions d’animation et de promotion de l’efficacité énergétique au travers de forums et séminaires, et initiera des programmes collaboratifs en lien avec d’autres instances comme l’ADEME, ANR, PIA, l’Union Européenne, etc.

Plusieurs thématiques ont d’ores et déjà été identifiées et seront abordées lors de son démarrage telles que : l’approche systémique du procédé au territoire, les opérations unitaires (séchage, séparation, …) les méthodes et technologies numériques, l’approche économique pour favoriser les projets d’investissement et la promotion de solutions, …

Avec un effectif initial de trois personnes, la structure s’appuiera sur les centres de compétence publics ou privés tant en France qu’à l’étranger de manière à garantir la qualité des travaux.Avec ALLICE, les partenaires démontrent leur volonté d’aborder l’efficacité énergétique au-delà de leurs domaines d’expertise, afin de favoriser les transferts de technologies intersectorielles.

Les acteurs témoignent

Ludovic Thiébaux, Responsable du Pôle Marketing produits chez GRDF « (…) Dès le projet de création, nous nous sommes positionnés favorablement pour ce dispositif. Au sein de l’industrie, à l’exception de la production d’utilités (vapeur et eau chaude principalement) et du chauffage des locaux, les usages thermiques sont particulièrement émiettés car adaptés aux spécificités de chacun des produits à fabriquer. De fait, il y a peu d’acteurs qui ont la capacité d’avoir une vision globale d’un site industriel permettant une optimisation énergétique de l’ensemble. Cette nouvelle structure sera en mesure de la donner, tout du moins, nous l’espérons. Nous tablons également sur le fait qu’elle sera capable d’opérer des transferts de technologies d’un segment industriel à l’autre, et tout cela sans que les acteurs soient en concurrence. Aussi, elle permettra d’exploiter un potentiel important d’économie d’énergie qui favorisera la compétitivité de nos industries et contribuera aux enjeux environnementaux et sociétaux que doivent relevés notre société. (…) »

Sébastien Devroe, Directeur Innovation groupe FIVES « (…) Optimiser au maximum la consommation d’énergie de nos équipements est un point de différenciation important avec nos concurrents. C’est pourquoi nous sommes enthousiastes à l’idée de la création de cette structure car c’est un moyen efficace de promouvoir l’efficacité énergétique dans l’industrie. (…) »

Jean-François Le Maout, Directeur commercial BARRIQUAND TECHNOLOGIES THERMIQUES « (…) De plus en plus d’industriels s’intéressent à l’efficacité énergétique et ce phénomène s’accentue avec les politiques publiques mises en place depuis quelques années. Pour être efficace, cette structure devra permettre aux différents acteurs qui vont y participer d’en tirer un bénéfice. (…) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *