Émilie, une œuvre interactive et pédagogique pour lutter contre le harcèlement scolaire au lycée : concrétisation d’un projet étudiant repéré dans le cadre de la formation aux Gobelins – Campus Annecy.

Coralie Chaffanjon, créatrice du projet, actuellement en troisième année aux Gobelins – Campus Annecy voit son projet étudiant Émilie prendre vie grâce à l’appui d’Éric Viennot, pionnier du jeu vidéo en France.

Éric Viennot raconte : « C’était le 10 avril 2018 dernier aux Gobelins – Campus Annecy. On m’avait confié la direction d’un cycle de formation consacré à la Réalité augmentée. Quand Coralie a pitché son projet intitulé Émilie, j’ai ressenti cette émotion qui trompe rarement, celle que l’on éprouve quand on découvre un projet fort et cohérent et dont on pressent immédiatement le potentiel artistique et narratif. D’abord, le sujet traité ne pouvait pas laisser indifférent : le harcèlement scolaire, véritable fléau qui touche la quasi-totalité des écoles. Ensuite, j’ai été bluffé par la pertinence du dispositif mis en œuvre. »

Émilie est un projet, dont la thématique cogite depuis quelques années déjà dans la tête de Coralie Chaffanjon en troisième année à l’École Gobelins Annecy. Émilie est une œuvre interactive et pédagogique qui a pour but de sensibiliser au harcèlement scolaire. Émilie se déploie sur deux médias simultanément :

Un livre augmenté qui permet au joueur de suivre l’histoire d’Émilie, jeune adolescente victimisée par ses camarades, à travers son carnet intime qui se visualise en réalité augmentée.

Une application jeu qui permet de prendre part à la conversation de la classe d’Émilie. Le lecteur devient acteur de l’histoire et participe directement aux discussions de la classe. Au fil de la conversation, des choix lui seront demandés et ce seront ses réponses qui conditionneront le reste de l’histoire. Il aura le choix de défendre Émilie, de la critiquer, de la pousser à parler, d’amener à parler d’un autre sujet de conversation…

Le scénario complexe et tortueux, permettra de montrer toute la complexité du harcèlement.

Au-delà de l’application mobile et du livre augmenté qui sont le cœur du projet Émilie, d’autres supports sont notamment envisagés comme un kit scolaire ou encore une web série. Les contacts sont en cours pour réaliser ces projets.

Guy Métral souligne les atouts de la formation Gobelins qui permet l’émer- gence de ce projet : « Emilie et son succès que nous souhaitons grandissant, sont des illustrations concrètes du niveau de professionnalisation obtenu dans le cadre du Cycle 2 Design et Management de l’innovation interactive (Bac + 5) dispensé aux Gobelins – Campus Annecy.

Cette formation unique en France réunit des développeurs et designers à fort potentiel technique et créatif. Les deux profils travaillent ensemble pour réaliser des projets web et mobiles. Il faut noter que dans les 6 mois suivant la fin de cette formation, 85% des étudiants trouvent un emploi ou créé leur propre entreprise. »

Un projet qui fait sens à l’heure où l’État sensibilise sur les risques du harcèlement scolaire avec sa campagne : Non au harcèlement : «Le harcèlement, pour l’arrêter, il faut en parler»

Depuis 2015, le premier jeudi du mois de novembre est consacré à la journée nationale de lutte contre le harcèlement.

Quelques chiffres :

700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire, dont la moitié de manière sévère, soit 5 à 6% des élèves au total (les enquêtes de victimation, universitaires, DEPP 2011 – 2013-2015)

55 828 sollicitations et 14 445 appels ont été traités via le numéro vert 3020

55% des élèves en situation de harcèlement sont touchés par la cyberviolence

Plus d’infos sur le site internet : «http://www.education.gouv.fr»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *