Première mondiale : le CETIAT conçoit un appareil de mesure à destination de la médecine nucléaire

Le CETIAT (Centre Technique des Industries Aérauliques et Thermiques) innove dans le domaine de débitmétrie liquide, avec la conception d’un appareil unique au monde pour mesurer l’activité de médicaments radio-pharmaceutiques, dans le but de réduire les risques de sur et sous-dosages pour la sécurité des patients.

Création d’un appareil de mesure unique au monde pour la médecine nucléaire

Le laboratoire de micro débitmétrie liquide du CETIAT – pionnier en Europe – permet la caractérisation des dispositifs médicaux dans le but de réduire les risques de sur et sous- dosages, par exemple pour les diabétiques, pour les prématurés ou dans le cas d’injection d’antidouleur. Dans ce cadre, de 2012 à 2015, le CETIAT, au sein d’un consortium de laboratoires européens, a participé au projet de recherche « Metrology for Drug Delivery », financé par la Commission européenne et ayant pour objectif l’amélioration de la traçabilité des dispositifs médicaux de perfusion.

Fort de ces travaux de recherche, le CETIAT travaille sur la conception d’un appareil de mesure à destination de la médecine nucléaire dans le cadre d’examens nécessitant l’utilisation de produit radioactif. Aujourd’hui, la phase de conception du système est quasiment terminée et les tests et mesures des différents dispositifs sont en cours de réalisation.

Le CETIAT : référence nationale en débitmétrie liquide

Malgré l’absence de laboratoire de référence dans ce domaine très spécifique de débit, la mesure en micro débitmétrie liquide existait dans de nombreux domaines tels que la santé, l’analyse et essai, le processus de dosage, etc.

C’est pourquoi le CETIAT (Centre Technique des Industries Aérauliques et Thermiques), a créé en 2012 un laboratoire d’étalonnage industriel en micro débitmétrie liquide pour de très faibles mesures pouvant descendre jusqu’au 17 μl/min (soit 1 ml/h), avec des incertitudes élargies de +/-0.1%.

Avec la création de ce laboratoire, le Centre technique détient l’étalon et devient ainsi la référence nationale en matière de débitmétrie liquide. Financé à hauteur de 1,5 M€ avec le soutien financier d’institutionnels comme le LNE (laboratoire national d’essais et de métrologie), la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le CETIM et Bronkhorst (fabriquant de débitmètres), le laboratoire de micro débitmétrie liquide est destiné non seulement aux étalonnages mais aussi aux essais. En effet, il est le seul à proposer des caractérisations de tout type d’appareils dans les domaines médical et industriel, pour des secteurs tels que l’agroalimentaire (avec le dosage industriel de certains arômes et ingrédients), la chimie (avec les microréacteurs) ou encore la micro-électronique (dépôt sous vide de films minces, PVD ou CVD).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *